Comment faire le Tayamum (ablutions sèches) ?

Il faut savoir que pour pouvoir accomplir la prière (pilier fondamental du dîn) ou le tawâf obligatoire, certains préliminaires doivent être réalisés pour qu’elles puissent être effective.
L’un d’entre eux est la pureté (Tahâra).Cela signifie que le croyant doit s’acquitter des ablutions pour pouvoir prier. Mais il existe une autre manière de se purifier en cas de manque d’eau, et c’est ce qu’on appelle « le Tayammum »(purification par la terre).
Allah dit dans Son Saint Livre:« …et que vous ne trouviez pas d’eau, recourez à une terre pure (faites le Tayammum) que vous passerez sur votre visage et vos mains… » Sourate 5:6.
 
La manière de le faire
 
1) Avoir l’intention de le faire à la place des ablutions, ou du bain rituel.
2) Frapper la paume des deux mains en même temps sur la terre.
3) Passer les deux mains ensemble sur le front à partir de la racine des cheveux jusqu’au haut du nez.
4) Passer la paume de la main gauche sur le dos de la main droite du poignet aux bouts des doigts, puis inversement la paume de la main droite sur le dos de la main gauche.
 
Remarques
-Si on n’a qu’une seule main, on frappe sa main sur la terre, on la passe sur le front, puis on passe le dos de la main sur la terre.
-Il n’est pas obligatoire de passer sa main entre ses doigts.
-Poser ses mains sur la terre ne suffit pas, mais il faut les frapper (d’une manière modérée bien sûr).
-Une seule frappe suffit pour le visage et les mains.
 
Ses justifications
1) Non présence d’eau, après avoir cherché l’eau dans les quatre directions à une distance de 125m dans les régions escarpées, et 250m dans les régions plates.
2) Dans le cas où il n’y a pas assez d’eau pour pouvoir faire ses ablutions ou bain rituel.
3) La peur d’un danger en allant chercher l’eau (que ce soit pour sa propre personne, ou sa famille, ou ses biens).
4) La peur de la soif pour soi même, ou autre, et les bêtes respectables (cheval, chameau,…).
5) Dans le cas ou il est obligatoire d’utiliser l’eau pour laver les impuretés et autres, et donc si l’eau n’est pas suffisante pour pouvoir laver les impuretés et faire les ablutions, on utilise l’eau pour le lavage, et on fait le Tayammum à la place des ablutions.
6) Dans le cas de peur de nuisance du fait de l’utilisation de l’eau (maladies, autres).
7) Dans le cas ou le fait de chercher l’eau aboutit à son humiliation, comme si le propriétaire du puits par exemple était un grincheux, ou un impoli, ou autre.
8) Dans le cas ou le temps pour atteindre l’eau est limité, et donc le fait d’aller chercher l’eau pourrait lui faire rater le dernier temps de la prière.
9) Dans le cas ou le temps pour son utilisation est limité, comme s’il s’était réveillé en retard et que le fait de faire ses ablutions lui ferait rater le dernier moment de sa prière du matin.
Remarques
-Il est interdit de faire le Tayammum pour la prière avant son moment.
-S’il sait que l’empêchement disparaîtra avant le dernier moment de la prière, il doit attendre, et donc faire ses ablutions.
-S’il a fait le Tayammum en pensant que le temps était limité, et ensuite l’inverse s’est avéré, il doit recommencer ses prières accomplies avec ce Tayammum.
-Toutes les actions permises en état d’ablutions (prière, toucher le coran, entrer à la mosquée,…) le sont aussi avec le Tayammum.
-Il n’est pas permis d’accomplir un
Tayammum pour plusieurs bains rituels.
-Il est nécessaire de faire deux Tayammum
Un pour les ablutions et autre pour le bain, sauf dans le cas de Janâba ou un Tayammum suffit.
L’eau (que ce soit pour sa propre personne, ou sa famille, ou ses biens).
 
La matière utilisée
 
1) Ce qui se trouve à la surface de la terre (terre en 1er lieu, puis le sable, argile, pierre, marbre, etc…).
2) S’il n’y a rien de tout ça, on peut utiliser la poussière rassemblée préalablement.
3) Puis la boue séchée (si possible) sinon humide.
Les obligations du Tayammum:
1) L’intention.
2) Pas de présence d’obstacle, ou empêchement (couleur de bic, pommade, graisse, etc…) sur les membres concernés par le Tayammum.
3) La pureté des membres.
4) Que la terre utilisée soit licite et non usurpée.
5) Qu’elle soit pure.
6) L’accomplir soi-même, sauf dans l’incapacité (handicap, maladie,…).
7) Respect de l’ordre des membres (d’abord le visage, ensuite les mains).
8) Continuité des actes (Mouwalât).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s